Depuis une quinzaine de jours, des alertes sont diffusées dans plusieurs groupes de villes de la vallée de Seine, notamment Juziers, Carrières-sous-Poissy et Andrésy. Toutes font état d’hommes au comportement suspect ayant voulu approcher des enfants. Les maires des communes concernées assurent que ces alertes sont terminées et se montrent satisfaits de la vigilance de leurs administrés.

La première alerte de ce type a été postée sur un groupe Facebook carriérois le 14 mars dernier. « Une camionnette blanche avec un homme seul circule sur Carrières-sous-Poissy actuellement, alerte une mère de famille dont la fille s’est faite suivre deux fois sur le trajet. Le véhicule a ralenti et l’homme a souri. »

Une autre mère de famille abonde : « Je pense l’avoir croisée aussi. Mes enfants étaient plus rapides que moi, un monsieur leur a demandé s’ils étaient seuls ou s’il y avait leur mère. » Voyant sa présence, l’homme n’aurait pas demandé son reste. L’information circule auprès des adolescents : « J’ai croisé plusieurs collégiens et ça parlait de camionnette blanche. »

Un internaute pointe toutefois la difficulté de croiser l’agresseur, sans plaque d’immatriculation et descriptif : « Il y a énormément de camionnettes blanches qui circulent dans Carrières-sous-Poissy. » Parmi les conseils prodigués, un signalement systématique à la police municipale. Des initiatives qui satisfont le maire DVD Christophe Delrieu : « On est plus qu’incitateurs à ce que les citoyens utilisent cette solidarité vigilante pour protéger les enfants et tous. »

Le lendemain, c’est à Andrésy qu’un homme au comportement suspect est signalé : « Un homme d’un certain âge barbu salopette rouge hier a essayé d’interpeller des enfants au parc de la côte verte en leur proposant des bonbons. » Là aussi, un appel à la vigilance est lancé. L’édile andrésien est cependant plus mesuré : « C’est arrivé une fois et cela ne s’est pas reproduit. Dans ce genre de cas, il faut prendre ces problèmes avec prudence. »

A Juziers, c’est un message de vigilance accroché sur les grilles de l’école élémentaire qui a lancé l’alerte le 20 mars dernier, indiquant « qu’un individu rôde dans Juziers et aborde les enfants ». Selon un témoignage, un enfant se serait fait aborder par un homme en voiture, lui demandant de monter. L’ enfant s’est enfui. « C’est un enfant qui a fait remonter ça, confirme le maire sans étiquette Richard Ferrand. On n’a pas de nouvelles depuis, mais cela semblait sérieux. »

La publication Facebook a engrangé 1 656 partages. La municipalité a alerté la police : « Elle a fait ce qu’il fallait », précise-t-il. Au commissariat mantais, une source policière détaille : « On a été alertés, on a fait des patrouilles. Mais cela n’a rien donné. »