Malgré une page Facebook et des réunions organisées en vallée de Seine en 2017, le Pisciacais Valentin Guillaume n’a pas réussi à fédérer une équipe motivée. Il a remisé son ambitieux projet de supermarché coopératif : il visait une ouverture en 2020 sur le modèle suivi par la Louve, ouvert à Paris fin 2016 par 4 000 membres et premier du genre en France.

Lui-même membre de la Louve, ce natif de Poissy (aussi responsable de la branche jeunes du Modem à Paris, Ndlr), redevenu habitant de la commune l’an dernier, comptait dupliquer ce modèle coopératif à Poissy. « J’ai essayé pendant des mois de convaincre, mais je n’ai pas réussi à fédérer une équipe pour mettre les mains dans le cambouis et lancer le projet », témoigne-t-il aujourd’hui.

« Je suis toujours convaincu que c’est un modèle commercial du futur, estime Valentin Guillaume. Beaucoup de personnes étaient intéressées à rejoindre un projet fini, c’est-à-dire acheter et participer au fonctionnement, mais des gens prêts à mettre la main à la pâte étaient trop peu. » Il assure qu’il apportera son soutien à tout nouveau projet de supermarché coopératif .