Le chantier de la mosquée carriéroise, situé à l’entrée du parc du Peuple de l’herbe, a été visité durant le week-end. Les voleurs se sont principalement emparés d’outils et de matériaux et le préjudice n’a pour l’heure pas été estimé.

« C’est la deuxième fois que le chantier est cambriolé », précise une source proche du dossier. La première pierre de ce projet porté par l’Union des musulmans de Carrières et estimé à 2,5 millions d’euros, a été posée en 2013. Le chantier devrait à terme donner naissance à un lieu de culte d’une superficie de 2 700 m².

Le ou les cambrioleurs n’ont pas été retrouvés. « Il s’agit ici d’un motif purement crapuleux », insiste une source proche de l’enquête des motifs de ce cambriolage. Des prélèvements ont été réalisés. Le commissariat de Conflans-Sainte-Honorine est chargé de l’enquête.