Pour la septième édition de son festival, le Collectif 12 a choisi de mettre en lumière un thème plus que jamais d’actualité : l’afro. Entre afro-féminisme, afro-descendance ou encore afro-centrisme, le festival mettra cette année en lumière tout ce qui découle de l’Afrique.

« Cette année on a décidé de faire un focus sur afro, entendu comme un préfixe qui nous permet de décliner certains mots comme l’afro-centrisme, l’afro-punk ou l’afro-féminisme » expliquait Stéphane Gombert, co-directeur du collectif. Projections de films, expositions, tables rondes, ou encore musique, un programme chargé attend les adeptes du festival ViF.

C’est le thème de l’afro-féminisme qui ouvrait les festivités de la semaine. Avec son documentaire Ouvrir la voix, Amandine Gay inaugurait le festival avec plusieurs histoires de femmes africaines. « C’est un documentaire qui donne la parole à 24 femmes noires, afro-descendantes de France et de Belgique, l’idée c’était de faire en sorte que pour une fois il y ait une parole sans médiation » raconte-t-elle au micro de LFM. Du 5 au 12 mai, le festival déclinera l’Afrique, sa descendance, sa culture et sa musique avec un concert d’afro-punk le 11 mai.

Crédit photo : LFM RADIO

La Matinale LFM

Tous les jours, du lundi au vendredi de 7 h à 10 h, présentée par Tony, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com.