Le nouveau maire LR de Mantes-la-Jolie ne lancera pas tout de suite l’extension de la piétonnisation du centre-ville. Cette ambition, envisagée depuis plusieurs années par son prédécesseur Michel Vialay (LR), est mise en pause par le nouvel édile, Raphaël Cognet (LR), du moins le temps d’élaborer « un plan global » de circulation, a-t-il indiqué à une réunion publique au centre-ville, mardi 15 mai.

« La piétonnisation, c’est un sujet clivant, on va dire de façon polie », remarque-t-il des enjeux entourant ce projet auquel « un certain nombre de commerçants sont absolument opposés ». Pour l’instant mise de côté, la piétonnisation n’est pas abandonnée, assure-t-il en précisant qu’elle serait relancée « dans un plan global » de circulation qui « comprendra parkings et transports en commun ».

« On pense que c’est une bonne idée, mais ce n’est possible que si on résout un certain nombre de problèmes, détaille l’édile. Il faut que les gens puissent se garer en périphérie, mais en étant assez proches des magasins. […] Le centre-ville a beaucoup de rues étroites, si on piétonnise davantage, on va avoir beaucoup de mal à faire circuler les bus, et poser des problèmes à la circulation. »