Mardi dernier, la distribution du courrier a pu être perturbée dans les Yvelines et la situation pourrait se reproduire dans les prochains jours. La CGT-FAPT a en effet lancé un préavis de grève « reconductible » pour dénoncer les conditions de travail des facteurs, explique Le Parisien. Une autre journée de grève est prévue le 14 juin prochain.

Dans une publication Facebook, le syndicat des postiers explique que la grève est « contre la pause méridienne, la mise en place des îlots et bien sûr l’ensemble des réorganisations qui suppriment des emplois et des tournées ». L’instauration d’une pause méridienne obligatoire entraînerait « la suppression de l’indemnité collation » et « une perte de salaire de 50 euros » par mois.

Le syndicat dénonce « une remise en cause de notre métier ». Interrogée par le quotidien francilien, la direction de La Poste a assuré que « 92 % des postiers » ont assuré leur tournée et que « la distribution et les collectes se sont déroulées normalement ». Pour la journée du 14 juin, le syndicat n’exclut pas que cette grève devienne « illimitée ».