L’Hospice Saint-Charles et sa chapelle seront-ils bientôt vendus ? En mai, le Courrier de Mantes révèle des discussions en cours entre la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), propriétaire du lieu culturel, et le nouveau propriétaire privé du château Sully et de son domaine qui comprenait autrefois les deux bâtiments. Le maire rosnéen, Pierre-Yves Dumoulin (LR), assure son exigence que cet espace culturel reste ouvert au public.

« Je suis à la recherche de toutes les économies possibles, a expliqué au dernier conseil communautaire le président de GPSEO, Philippe Tautou (LR). Avant tout, je voulais qu’on fasse un état des lieux, qu’on établisse la valeur des biens, et enfin de réfléchir sur l’opportunité ou pas de vendre. Aujourd’hui, je n’en sais rien. » Seule certitude : la toiture de la chapelle, fermée au public, menace ruine.

« Si d’aventure, on prenait la décision, il y aurait plusieurs conditions, a poursuivi Philippe Tautou jeudi dernier. Je ne voulais pas envisager qu’on vende un bien de cette nature à un margoulin, qui n’aurait pas eu de projet, l’ambition et la capacité à maintenir ce lieu aussi intéressant et vibrant qu’il est aujourd’hui. »