« Les travaux ont débuté juste avant Pâques et nous avons pu ouvrir pour le samedi saint », explique Dominique Burochin, membre du conseil économique de la paroisse trielloise, des travaux menés pour l’installation d’un nouveau sanctuaire au milieu de l’église Saint-Martin pour y célébrer les offices religieux.

Historiquement, ils étaient célébrés dans le choeur, situé au fond de l’église. « Il y a une dizaine d’années, le prêtre a choisi d’installer un sanctuaire, provisoire, à cet emplacement, détaille Dominique Burochin. Pour permettre aux gens de mieux entendre et voir. » Matthieu Berger, prêtre du groupement paroissial de Triel a soulevé l’idée d’un nouveau sanctuaire, l’ancien étant dégradé : « Je voulais quelque chose de digne. » Seuls les offices du dimanche seront célébrés dans ce nouveau sanctuaire. « Il y a davantage de participation », note Dominique Burochin.

Ce sanctuaire démontable a coûté « environ 30 000 euros ». La paroisse avait lancé une souscription et récolté « quelques milliers d’euros », mais elle avait également dû utiliser ses propres fonds. « La souscription reste ouverte jusqu’à la fin de l’année », précise Dominique Burochin.