C’est l’histoire d’un festival gratuit qui veut devenir grand. Le festival carriérois des Vieilles écluses se tient pour une troisième édition samedi 16 juin et dimanche 17 juin sur l’île de la Dérivation. Pour cette édition, une quinzaine d’artistes sont programmés le samedi à partir de 15 h jusqu’à 4 h du matin, et le dimanche de 10 h 30 à 18 h. Ils vont se produire sur une scène en pleine nature, dans le jardin du bout de l’île le samedi jusqu’à 18 h, et sur la grande scène à partir de 18 h.

Parmi les têtes d’affiches de ce festival entièrement gratuit, organisé par l’association Passerelle avec une quarantaine de bénévoles, figure le groupe psychédélique-pop turc Altin Gün. Le groupe, composé de cinq musiciens et très prisé en ce moment, va se produire au festival des Vieilles charrues cet été.

Alors, Ourim Mersimi, le directeur de l’association Passerelle assure avoir « joué des épaules pour les faire venir ». Également au programme, Sly Johnson, rappeur et chanteur soul français, présenté comme un « excellent beatboxer ». A noter que Fingerprint, fondateur du festival mantais My Electro family, ainsi que Playtronica Live vont être reçus pour « une installation musicale étonnante ».

Après une première édition, réalisée sans d’énormes prétentions et sans communication, 150 curieux sont venus apprécier le spectacle. Lors de la deuxième édition, ce sont 700 personnes qui se sont déplacées au total, bien que le show se soit déroulé le même soir que l’ouverture du parc du Peuple de l’herbe. Cette année, les organisateurs en attendent plus du double. « On espère faire venir autour de 1 500 personnes sur les deux jours. On passe vraiment en mode pro cette année », commente Ourim Mersimi.

Il a rappelé que l’objectif de ce festival était de « créer du lien social à travers la musique », raison pour laquelle ce festival est gratuit. Pour se restaurer, il faut par contre acheter des jetons spécifiques au festival disponibles à l’entrée. Ils sont réutilisables dès l’année prochaine. Plus d’informations, notamment sur la programmation à retrouver sur les réseaux sociaux ou sur le site internet festivaldesvieillesecluses.com.

Crédit photo : ALEXANDRE LACOMBE