Les collégiens rosnéens de Sully devront attendre un an de plus avant que leur établissement ne voie son toit rénové. Chargé de la gestion des collèges, le conseil départemental des Yvelines, qui souhaitait réaliser le chantier cet été, a en effet fait chou blanc lors de son appel d’offres. La collectivité blâme un secteur du bâtiment en pleine forme, et donc moins enclin à répondre aux marchés publics.

Lundi 9 janvier 2017, une partie du faux plafond du hall central du collège de 600 élèves s’effondrait, causant un retrait des dalles le composant, ainsi que de son isolant. « Ce genre de travaux dure deux mois, et ne peut être fait que l’été », explique Cécile Dumoulin (LR), vice-présidente du conseil départemental chargée des collèges.

Lundi 9 janvier 2017, une partie du faux plafond du hall central du collège de 600 élèves s’effondrait, causant un retrait des dalles le composant, ainsi que de son isolant.

Tous les autres chantiers prévus, soit onze opérations, ont trouvé des entreprises prestataires, mais pas le toit. « Un des marchés a été infructueux, pour la couverture, indique Cécile Dumoulin. Une bâche sera installée pour limiter les fuites malheureusement présentes. » De nouveau dynamique, le secteur du bâtiment se presse moins qu’avant pour candidater aux marchés publics : « Ce n’est pas le seul marché infructueux qu’on a en ce moment… »