« Tous les élus sont conscients du problème », soupire Daniel Le Provost, président de Mieux vivre à Nézel et dans la vallée de la Mauldre (MVNVM). Depuis 2013 et la création de l’association, lui et la soixantaine de membres s’émeuvent des dangers de la RD191. Maires, sénateurs, députés, conseillers départementaux, tous ont été rencontrés pour évoquer une déviation de cette route qui voit passer, selon Daniel Le Provost, 11 500 véhicules par jour.

« Ils sont tous de même couleur politique et ne sont pas foutus de se mettre d’accord ! », peste-t-il. La solution proposée par l’association est une déviation par la route du Montgardé, en passant par le RD113 et la forêt d’Aubergenville. Il en a fait de nouveau part récemment aux élus, réunis à l’occasion d’une inauguration.

« On n’aura jamais les autorisations, répond sèchement Pierre Bédier, président LR du conseil départemental des Yvelines. Vous imaginez, faire en 2018, une route à travers une forêt ? Impossible. Je crains que ce soit malheureusement un problème insoluble ». De son côté, Daniel Le Provost espère au moins « une étude départementale » avant d’enterrer définitivement sa demande de déviation.