« C’est un club qui est parti de district… » Dans son bureau où il nous a reçu jeudi 14 juin, Dominique Gomis, le coach de l’Olympique Football Club des Mureaux retrace le chemin parcouru par le club. Lui qui est arrivé en 2012 sur le banc du club muriautin après son éviction de l’AS Poissy souhaite faire de l’OFCM une équipe stable en N3.

La tâche est difficile pour ce club promu la saison dernière et il le sait. N’empêche qu’ il se montre ambitieux. Après une 8e place sur 14 dans ce championnat réputé particulièrement difficile car très exigeant physiquement, le technicien affirme que le club « vise les cinq premières places la saison prochaine ». «  On a eu de bons résultats contre les trois premiers, on a pris un max de points contre eux », se félicite-t-il.

En effet, en six rencontres contre les trois premiers, Bobigny, Aubervilliers et Noisy le Sec, les Muriautins ne se sont inclinés qu’une seule fois, sur le terrain de Bobigny 2-0, futur premier du championnat, le 9 décembre 2017. Leur bilan est plus que positif, surtout pour un promu, avec deux victoires et trois nuls. Alors comment expliquer les points perdus en route ? « On aurait pu faire mieux contre les équipes du bas de classement », reconnaît le coach de 46 ans.

Meilleure défense du championnat ex-aequo avec Bobigny, l’OFCM a surtout pêché cette saison dans la finition. « Nous n’avons pas été bons en attaque. Il y a des années comme ça, où les attaquants sont frustrés parce que ça ne veut pas rentrer… Des joueurs qui marquaient une quarantaine de buts par saison comme Yannick Mammilonne sont partis (transféré à Amiens, Ndlr) », analyse l’entraîneur. C’est la raison pour laquelle le club a recruté cet été trois éléments pour renforcer le secteur offensif. « Pour aller joueur là-haut, il n’y a pas de mystère, il faut des buteurs », explique-t-il.

Autre chantier pour le technicien, les phases de transition entre l’attaque et la défense. « C’est dans ces phases là qu’on perd ou qu’on gagne les matchs, explique-t-il. C’est un championnat très relevé physiquement et techniquement. Le combat tout seul, ça ne paye pas. Il faut aussi bien jouer au ballon. A la perte de la balle, on a été moins explosif pour la récupérer rapidement ». En conservant quasiment tout son effectif et avec quelques recrues, Dominique Gomis espère faire mieux que cette 8e place obtenue la saison dernière en championnat mais aussi en Coupe de France.

« Oui, la Coupe de France fait partie des objectifs. J’ai d’ailleurs sensibilisé les joueurs à cette compétition où on aimerait mettre le club en lumière. C’est dans ce type d’aventures que naît un groupe. On a reçu Metz il y a trois ans et c’était beau. » Pourquoi pas une épopée à la Chambly ou les Herbiers, clubs amateurs arrivés respectivement en demi-finale et finale de la Coupe de France 2018 pour Les Mureaux ? En tout cas Dominique Gomis veut y croire. « Cette année, on va aller loin ! » promet-il. Première étape pour le week-end du 18 août avec le début du championnat.