Jeudi dernier, le Département présentait à l’Arche son plan d’amorce à la rénovation urbaine. Ce coup de pouce financier concerne une quarantaine d’opérations. « Concrètement, tous les démarrages de travaux doivent être faits avant décembre 2019, détaille la maire chantelouvaise et vice-présidente du Département en charge de la politique de ville, Catherine Arenou (DVD). A un moment donné, je veux bien qu’on soit dans le symbole mais là, il y a une véritable urgence. »

Difficile de ne pas y voir une réponse au Plan banlieue, présenté par Emmanuel Macron à la fin de mois de mai dernier, dont les élus locaux attendaient beaucoup. « Puisqu’En marche ne vient pas à la rénovation urbaine, nous mettons la rénovation urbaine en marche », tance Pierre Bédier (LR) président du Département.

Présent, Jean-Louis Borloo se montre plutôt optimiste malgré le rejet de son rapport par l’Elysée : « J’en appelle une nouvelle fois à l’union nationale de tous les acteurs […] Il y a eu un petit retard à l’allumage, je suis sûr que ça va s’arranger. »