« Le blocage des sites de Magnanville et Carrières-sous-Poissy comme ceux de l’ensemble des Yvelines est levé », indique vendredi 6 juillet Morgan Delaveau, délégué CGT chez Enedis. Depuis leur grève nationale lancée début juin jusqu’à présent, seuls les camions d’intervention en urgence étaient autorisés à entrer ou sortir des sites de Magnanville et de Carrières-sous-Poissy.

Ces blocages ont été levés vendredi dernier. Différentes formes de protestation vont désormais avoir lieu. « D’autres types d’actions sur l’outil de travail sont à prévoir cet été, comme des coupures ciblées de gaz et d’électricité », prévient le délégué syndical. Ces coupures pourraient toucher des entreprises yvelinoises qui licencient sans que leur chiffre d’affaires ne soit en baisse.

« C’est en assemblée générale qu’on va décider exactement quels types de coupures seront mis en place », précise Morgan Delaveau. « Notre mouvement de blocage a ses limites étant donné que nous n’avons pas du tout été écoutés au niveau national », regrette-t-il, jugeant « qu’une omerta des médias nationaux » ne lui a pas permis de prendre de l’ampleur. Aucun nouveau blocage ne devrait être décidé avant la rentrée.