« Il faut que les commerçants de Poissy soient plus solidaires entre eux. » Nouveau président de l’Union des commerçants et artisans de Poissy (Ucap) depuis le 26 juin dernier, Guillaume Varanda veut recréer du lien entre boutiques et magasins à travers différentes manifestations. Le successeur de Nolwenn de Sousa l’a dit et répété mardi 11 septembre, lors d’une réunion de l’association organisée à la médiathèque Christine de Pizan, en présence d’une quarantaine de membres.

Le nouveau président a enjoint l’assemblée de commerçants pisciacais à « améliorer ses relations », notamment en « s’entraidant et orientant les clients vers d’autres commerçants du centre-ville pour qu’ils ne glissent pas vers la périphérie. » Egalement présent, l’adjoint au commerce, Jean-Jacques Nicot, s’est félicité des « 3 % de taux de vacance commerciale dans le centre-ville ».

La vacance commerciale correspond à la proportion de locaux commerciaux inoccupés. Au niveau national, elle s’établissait en moyenne à 12 % en 2017 selon le palmarès établi par la fédération du commerce spécialisé, Procos. A Mantes-la-Jolie, le maire mantais a récemment indiqué que le taux de vacance commerciale était de « 9 % » pour l’ensemble de la commune.

« Poissy est une ville dynamique qui voit apparaître des nouveaux consommateurs, souvent jeunes, qui font leurs courses dans le centre-ville plutôt qu’en périphérie, poursuit, le 11 septembre, l’adjoint au commerce et à l’artisanat. Je souhaite que cela continue, les commerçants du centre-ville ne doivent pas être concurrents entre eux. »

« L’association est parfois méconnue des commerçants, et il y a également les non-affiliés (qui connaissent l’Ucap sans souhaiter en devenir membres, Ndlr), regrette lors de la réunion Catherine, gérante d’une boutique de vêtements féminins sur-mesure. Cela ne nous aide pas pour créer une solidarité ». Pour favoriser les liens entre commerçants, Guillaume Varanda préconise diverses mesures à ses confrères.

« Je souhaiterais relancer les after-works (réunions organisées en fin de journée, Ndlr), une fois par mois, pour que nous échangions davantage entre nous. » Il n’oublie pas la clientèle : « Nous reprendrons le défilé de mode, laissé de côté depuis plusieurs années, où des commerçants et élus défileront avec les créations d’artisans locaux. »

Les artisans sont partis du centre-ville depuis longtemps

Aucun artisan n’était présent lors de la réunion de l’association l’Union des commerçants et artisans de Poissy (Ucap), dont ils figurent pourtant en toutes lettres dans le nom. Badin, le nouveau président Guillaume Varanda a ironisé sur ce nom de l’Ucap « qui pourrait bien se nommer, à terme, l’UCP ».

Ils y sont en effet sous-représentés et très peu affiliés, ce que regrette Guillaume Varanda tout en reconnaissant leur disparition du centre de Poissy. « Les artisans ne sont plus en centre-ville, constate-t-il. Ils s’installent en périphérie, je pense qu’ils se sentent exclus de notre mouvement et ne se retrouvent pas dans notre démarche. »

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES