Il a plaidé pour une végétalisation plus importante dans la ville afin d’affronter les vagues de chaleur. Lors du dernier conseil municipal, le 17 septembre, Gaël Callonnec, conseiller d’opposition EELV a également regretté une « végétalisation des toitures […] balbutiante », une diminution du nombre d’arbres plantés en ville, ainsi que le non-remplacement d’arbres morts. La majorité a répondu pied à pied.

« Avez-vous l’intention de développer la surface végétale et le nombre d’arbres dans notre cité ? Si oui, quand et comment ? », a ainsi interpellé le conseiller municipal écologiste. « Depuis 2014 […] le solde est largement positif avec 80 arbres en plus replantés », lui répond Charles Prélot, adjoint en charge de l’environnement.

Il rappelle également que « deux toitures végétalisées, les deux premières sur la ville, ont été créées » sur les toits de deux écoles maternelles, « et les futurs projets prennent en compte cette problématique », précise-t-il. « Si vous pouviez commencer par replanter les arbres morts […] Le cèdre du parc du Cèdre est mort, c’est quand même symbolique », termine le conseiller d’opposition. « Il va être replanté très bientôt », conclut Charles Prélot.

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES