Sandrine Sarroche arrive à l’espace Maurice-Béjart de Verneuil-sur-Seine avec la ferme intention de raconter son histoire. « Celle d’une jeune Toulonnaise débarquant à Paris, sans code ni réseau, et qui se retrouve immergée dans la bourgeoisie des beaux quartiers », annonce la programmation de la saison culturelle 2018 / 2019 de la ville.

Dans son quatrième et dernier one woman show, La loi du talon, l’humoriste évoquera également son parcours de femme, d’avocate de mère puis d’artiste grâce à des rencontres qu’elle a réellement vécues et d’autres fantasmées.

Car avant de faire rire le public, Sandrine Sarroche a obtenu son diplôme d’avocat en 1991 et exercé le métier de juriste à la commission nationale informatique et libertés. Dix ans plus tard, elle décide finalement de se consacrer pleinement à sa passion : monter sur scène.

Elle est donc devenue auteure pour la télé puis a rédigé son premier spectacle en 2007. Aujourd’hui, avec La loi du talon, l’humoriste de 49 ans alterne les sketchs, stand-up et chansons sur fond d’humour pour faire valoir ce « pacte féministe de non-agression ». Les prix de l’entrée varient de 20 à 34 euros. Renseignements au 01 39 71 57 00.

CREDIT PHOTO : ANKA LAB