Très longtemps considéré, à raison, comme le roi du hard-discount en France, Lidl a totalement changé son fusil d’épaule depuis cinq ans tout en conservant des produits aux tarifs particulièrement faibles. L’enseigne allemande souhaite que ses magasins soient désormais considérés à l’égal de tous les autres magasins de la grande distribution… et même mieux appréciés par la clientèle. Cette nouvelle stratégie passe par des magasins plus grands, des produits français, ainsi que par la formation du personnel.

Appréciée pour la qualité de ses produits, la marque s’installe maintenant dans les zones commerciales ou industrielles, comme c’est le cas à Buchelay avec une surface de vente de 1 000 m². Et les clients en sont les principaux gagnants. « Adapter notre enveloppe à nos produits, autrement dit changer l’architecture de nos bâtiments, fait partie des critères du changement de notre stratégie », confirme Sébastien Le Mat, responsable immobilier pour Lidl.

Les élus ravis et la direction du magasin ont pu échanger sur les nouveaux locaux et la nouvelle stratégie de ce Lidl à Buchelay.

Le nouveau « grand » magasin de Lidl à Buchelay, totalement rénové cet été, n’échappe pas à ce positionnement du géant aux prix bas : le confort du client passe en premier, avec de la lumière naturelle et des éclairages lumineux. Réouvert au public le 29 août dernier, son inauguration, en grande pompe, a eu lieu ce mercredi 3 octobre en présence de Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines, et de Paul Martinez, le maire de Buchelay.

A chaque ouverture de nouveau magasin, un pourcentage du chiffre d’affaires, réalisé sur les quatre premiers jours de la première semaine, est offert à une association locale. « On reverse 50 centimes pour chaque panier supérieur à 15 euros à une association désignée par la mairie », détaille Sébastien Le Mat. A Buchelay, ce n’est pas une association, mais l’école primaire Pierre Larousse, la seule de la commune, qui s’est vue offrir un chèque de 2 260 euros. « Cet argent est exclusivement réservé aux enfants : pour leur accompagnement scolaire mais aussi pour leur permettre plus de sorties scolaires », conclut Cécile Jouvel, la directrice, de la belle action de ce supermarché de proximité.

Des espaces conviviaux favorisent le confort des salariés, notamment pour leur pause du midi quotidienne.

Les salariés bénéficient également de ce revirement stratégique. Un quai de livraison a été conçu, permettant une meilleure facilité de manœuvre, de livraison et de déchargement. « L’idée, à travers ce changement d’image, c’est d’adapter la surface de vente pour le client, bien sûr, mais l’envers du décor n’est pas oublié non plus, poursuit le représentant de l’enseigne. Nous faisons des réserves plus grandes et plus adaptées, avec des outils de travail de dernière génération comme les tire-palettes électriques, ainsi qu’une presse à carton plus performante, par exemple. » 

De nouveaux locaux réservés aux salariés font aussi leur apparition au-dessus de la surface de vente. « Ce sont des pièces que l’on a vraiment voulu soigner. Les métiers de la grande distribution sont difficiles et demandent des contraintes horaires et physiques, explique le responsable de Lidl. On essaye de faire en sorte qu’il se sente à l’aise au travail, et donc de valoriser la pause méridienne du salarié. »

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES