Le 5 octobre dernier, deux jeunes Chantelouvais d’une vingtaine d’années ont été condamnés par le tribunal de Versailles à une peine de 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Deux semaines auparavant, le 24 septembre, ils s’étaient introduits dans un parking souterrain carriérois. Ils avaient brisé les vitres de deux voitures et dérobé l’émetteur d’ouverture du portail automatique.

Trois jours plus tard, les deux jeunes reviennent dans ce parking et embarquent quatre motos dans un fourgon. Ils renouvellent une troisième fois leur petit manège mais se font surprendre par une patrouille de police. Le conducteur du fourgon, volé récemment, l’abandonne et prend la fuite.

Les enquêteurs de la sûreté urbaine ont retrouvé la trace des deux cambrioleurs grâce à l’exploitation de la vidéosurveillance mais également à leur ADN, retrouvé sur les motos. En garde à vue au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, les deux vingtenaires ont nié les faits qui leur étaient reprochés.

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES