Avec près de 25 % des habitants de quartiers défavorisés au chômage, l’entrepreneuriat devient une alternative de plus en plus envisageable en banlieue. Créer son entreprise comporte pourtant de nombreuses complexités, face auxquelles peu sont réellement armés.

Etre accompagné dans la création de son entreprise devient ainsi une véritable nécessité. C’est dans cette optique qu’œuvre l’association Positive Planet depuis 2006. Avec un taux de réussite de 67 % des projets aidés sur trois ans, l’association devient incontournable dans le paysage de l’aide à entrepreneuriat en banlieue.

Hajer Morjani est responsable de bureau à Positive Planet, dans ses locaux à Poissy, elle reçoit chaque jour tous types de porteurs de projets, « pas forcément que le profil jeune, on a des personnes demandeuses d’emploi depuis des années, on a des personnes qui bénéficient des minimas sociaux et qui veulent s’en sortir, et on a aussi des jeunes » explique-t-elle au micro d’Etat et Civil. Elle connaît bien son sujet, puisqu’elle aussi est passée par la case d’entrepreneuriat, en créant à partir de rien, un restaurant à Limay.

CREDIT PHOTO : LFM RADIO