Réunion attendue samedi dernier pour les locataires des rues de la Croix-Ferrée et des Carrières. Lors d’une rencontre organisée par la mairie, la centaine de résidents présents ont pu formuler, en direct, leurs craintes concernant la réhabilitation du quartier, impliquant le départ des quelques 800 habitants durant les différentes tranches de chantier.

« Personne ne sera avec ses cartons dehors, insiste le maire mantais Raphaël Cognet (LR), également président du conseil de surveillance des Résidences Yvelines-Essonne, bailleur social en charge de la réhabilitation. Mais je n’ai pas le droit, c’est la loi, de m’engager à vous reloger exactement au même endroit, je ne peux pas réserver d’appartement. »

De cette volonté d’examiner les demandes pour revenir dans le quartier, une habitante souligne : « Il y a eu un changement de discours, le ton s’est adouci depuis le 4 juillet (date de l’annonce aux habitants, Ndlr). » Comme beaucoup, elle attend du concret sur les engagements émis. Le comité de défense des locataires, emmené par Nora Drif, reste, lui, sur ses positions. « La charte n’a aucune existence légale, explique-t-elle. Nous avons rencontré le maire qui est ouvert à la modifier. »

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES