Le centre culturel épônois Dominique de Roux prépare, depuis de longues semaines, un spectacle pour célébrer le centenaire de la Grande guerre. Avec Résonances, mémoire des hommes, récit de femmes, c’est une composition artistique globale qui sera proposée au public le samedi 10 novembre prochain, à 20 h 30, dans la salle du Bout du monde.

Cette création originale est inspirée de faits réels à la fois historiques et intimes. L’intrigue s’articulera autour du regard de trois femmes dans un espace intemporel. Celui de Jeanne, qui continue d’écrire à son mari disparu dans une tranchée en 1916. Marthe, quant à elle, voit l’image de son fils « gueule cassée » revenir en boucle dans son esprit. Louise, enfin, évoque son arrière-grand-oncle et à travers lui la personnification du devoir de mémoire.

« La grande guerre a engendré un traumatisme sociétal, bien au-delà des combats et bien après l’armistice, explique le communiqué de l’événement, assemblée comme une photo déchirée que l’on reconstitue, cette création est renforcée par un texte fort et sobre, une musique inédite et puissante, […] des créations picturales et des images d’archives recréées. » Pour ce faire, le centre culturel a décidé de réunir des artistes professionnels et amateurs sur le thème de la Première guerre mondiale.

Ainsi, huit comédiens du théâtre de Ponctuation, basé à Meulan-en-Yvelines, endosseront des rôles vieux d’un siècle et interpréteront la douleur et l’horreur engendrée par la guerre 14-18. Pour donner de l’ampleur à cette représentation, ils seront accompagnés par sept musiciens du centre culturel et deux danseurs.

« Le spectacle est une composition dans tous les sens, des fragments se mêlent et fixent ces histoires individuelles dans la conscience universelle. De cet entrelacs naissent des scènes que les personnages traversent, intensifiées par de la musique, de la danse et des ambiances plastiques et poétiques », continue le communiqué au sujet de cette représentation labellisée Centenaire 14-18.

Pour assister à Résonances, mémoire des hommes, récit de femmes, il faudra compter entre dix euros, en tarif réduit, et 15 euros, en plein tarif. A noter que cet événement inédit précédera la cérémonie du centenaire de l’armistice qui se tiendra le lendemain, dimanche 11 novembre, au monument aux morts. Le cortège partira du parvis de la mairie d’Epône à 10 h 45 en présence des élus, des portes drapeaux, de la délégation serbe ou encore de la chorale du centre culturel.

CREDIT IMAGE : VILLE D’EPÔNE