Intervention particulière ce mardi 30 octobre pour les policiers du commissariat mantais. Aux environs de 17 h, ils ont dû se rendre dans cette commune pavillonnaire d’environ 3 600 habitants afin de calmer un homme qui s’était retranché chez lui et menaçait de se suicider après une dispute avec sa compagne. Cette dernière sera exfiltrée du domicile par les sapeurs-pompiers.

A l’arrivée des fonctionnaires, l’homme d’une trentaine d’années est posté à sa fenêtre, dans un état second et pistolet à la main. Les forces de l’ordre parviennent à le faire sortir de chez lui, mais tout bascule. Il se positionne alors devant les policiers et leur demande de l’abattre. Il sera finalement maîtrisé à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique. Son pistolet se révélera être factice.

Conduit à l’hôpital de Mantes‑la-Jolie, l’homme a été entendu par les policiers avant d’être relâché. « Il voulait en finir, mais n’a blessé personne, il n’y a pas eu de poursuites », commente une source proche du dossier.

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES