Pour sa vingtième édition, le festival Blues sur Seine continue de promouvoir la musique pour laquelle il a été créé il y a 19 ans. En novembre 1999, ce même rassemblement musical durait neuf jours et se répartissait dans six communes pour 18 sites. Aujourd’hui, Blues sur Seine est un festival de 16 jours dans 33 communes avec plus de 100 sites concernés. L’évolution est frappante mais symbolise bien le chemin parcouru par l’association du même nom que l’événement.

De Rosny-sur-Seine à Conflans-Sainte-Honorine, en passant par Mantes-la-Jolie,oAubergenville, Poissy ou Verneuil-sur-Seine, c’est toute la vallée de Seine qui peut désormais bénéficier des concerts de Blues sur Seine. « L’identité affirmée et le succès du festival, c’est la programmation musicale défendue depuis toutes ces années mais aussi le travail acharné d’une équipe passionnée de blues pour un projet culturel, éducatif et social fort », avance Ghislain Limelette, président de l’association Blues sur Seine.

Et justement, la programmation riche et variée de cette édition 2018 offre la possibilité d’assister aux spectacles de têtes d’affiche du blues comme Kéziah Jones, Lisa Simone, Alelia Diane ou encore Hugh Coltman. « Aujourd’hui, Blues sur Seine reste et demeure ce qu’il a toujours été : un grand moment festif où des bénévoles, des professionnels de la culture et des acteurs de tous horizons se mobilisent pour apporter des moments de bonheur », poursuit le président sur le site de l’événement.

Une fois lancé, le festival animera toutes les journées de la vallée de Seine avec un ou plusieurs artistes par date. Au total, 23 concerts de blues seront répartis sur les deux semaines, avec seulement trois jours sans spectacle (13, 19 et 22 novembre, Ndlr). La chanteuse américaine Stacey Kent ouvrira le bal au théâtre de Poissy le 9 novembre à 20 h 30. Les prix d’entrée vont de 22 à 40 euros. Pour sa part, le théâtre de la Nacelle, à Aubergenville, accueillera deux concerts, et pas des moindres avec Alela Diane, chanteuse californienne, et Hugh Coltman, chanteur anglais.

Après une pause avec la musique, juste le temps de devenir maman, Alela Diane revient sur le devant de la scène. Elle sera au théâtre de la Nacelle le 10 novembre.

Alors qu’elle s’est octroyée une pause le temps de devenir maman, Alela Diane revient sur le devant de la scène avec un nouvel album composé en grande partie au piano et porté par des accords de guitare et des chœurs d’instruments à cordes. « Plus maîtresse de son art que jamais et inspirée par ses filles, elle nous livre des ballades somptueuses, aux mélodies toujours apaisantes », annonce le communiqué du théâtre aubergenvillois. Elle montera sur les planches du théâtre de la Nacelle le samedi 10 novembre prochain, à 21 h, pour un concert d’une infinie délicatesse.

Le vendredi 16 novembre, également à 21 h, c’est un autre incontournable du blues qui se présentera face au public du théâtre de la Nacelle. Le Britannique Hugh Coltman fera partager sa voix chaleureuse ainsi que son dernier album Who’s happy ? « Pour ce nouvel opus, il s’est adjoint les services de l’excellent guitariste-arrangeur Freddy Koella, qui a accompagné les grands Bob Dylan, Willy Deville, Zachary Richard […] », met en avant la programmation du théâtre.

Ces deux concerts sont accessibles à tous avec des prix d’entrée allant de 13 à 19,50 euros. Plus de renseignements et réservations au 01 30 95 37 76. Alela Diane et Hugh Coltman sont deux têtes d’affiche parmi tant d’autres, montrant une nouvelle fois la richesse de la programmation de Blues sur Seine. Cette année, Keziah Jones aura le privilège de clôturer le festival, le samedi 24 novembre, à 19 h 30, dans la salle Jacques Brel de Mantes-la-Ville (prix d’entrée : 25 à 30 euros, Ndlr).

CREDIT PHOTO (HOMME) : CHRISTA ROCK
CREDIT PHOTO (FEMME) : JACLYN CAMPANARO