Le 22 octobre dernier, lors d’une réunion consacrée aux aménagements futurs du centre-ville, la question de la circulation en voiture, en particulier celle de transit, a été évoquée par le maire LR mantais Raphaël Cognet.

« Le centre-ville est un carrefour automobile, note-t-il. Les flux sont majoritairement organisés d’Ouest en Est, ce sont majoritairement des flux de transit qui ne développent pas le centre-ville. » Des études de circulation soulignent « qu’en heure de pointe, la part du transit est de 70 à 75 % », poursuit l’élu.

Pour contrer cette circulation de transit, l’édile envisage deux solutions : « Il faudrait permettre aux flux de transit un accès facile aux parkings souterrains, peu saturés. Pourquoi ne pas également aménager une ceinture de report autour du centre-ville ? […] On ne souhaite pas en faire une autoroute urbaine. »

Il ne s’agit pas cependant d’ériger « une barrière de Vauban à la fin du pont de Limay en disant aux gens qu’on interdit la voiture », nuance-t-il. Et de préciser : «  Si on faisait ça ce serait un non-sens économique, un non-sens de mobilités. »

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES