« On ne peut pas mettre un policier à chaque coin de rue, ni derrière tout le monde. Le but c’est que vous soyez acteurs de votre propre sécurité. » Voilà comment le major Fabienne Boulard, du centre départemental yvelinois des stages et de la formation de la police, présente son action auprès des seniors.

Le 8 novembre dernier, c’est à Andrésy qu’elle s’est rendue pour prodiguer quelques conseils à la quarantaine de personnes âgées présentes afin qu’elles puissent se sentir en sécurité à l’extérieur, dans la rue comme au supermarché. « Le but n’est pas de vous faire peur mais de vous donner des conseils », rassure Daniel Denys, citoyen réserviste.

Et cela commence dès la sortie de chez soi. « Mettez votre sac en bandoulière, toujours côté mur », préconise le major. Dans le public on s’exclame : « Ah, toujours ! » Fabienne Boulard poursuit : « Si jamais vous vous faites arracher le sac, laissez le partir. Qu’est-ce qu’il y a d’important ? Des papiers, des espèces, sa carte bleue ? Est-ce que cela vaut le coup de risquer sa vie ? » Daniel Denys, lui, recommande « de toujours avoir ses clés dans une poche », afin de pouvoir rentrer chez soi.

La vigilance est particulièrement de mise dans les endroits fréquentés. « Provoquer des attroupements, simuler des bagarres, détourner l’attention », détaille des stratégies déployées le major Boulard. Avant de simuler une technique dite de vol « dos à dos », fréquente dans les restaurants. « Ne mettez jamais votre sac sur la chaise, insiste-t-elle. Mettez-le plutôt entre les jambes, en enroulant la lanière. Il faut que vous ayez un contact. »

Sur un parking, « il ne faut pas vous laisser distraire, par une pétition, un pneu crevé, … » La solution est radicale. « Si quelqu’un vient vous voir, vous le poussez, poursuit le major. Vous finissez de ranger vos courses, faites une chose à la fois. » Elle évoque également l’arnaque au billet de 50 euros coincé sous l’essuie-glace : « Si vous devez vous arrêter et sortir prenez le temps de couper le moteur, de fermer la voiture. »

Lorsqu’on retire de l’argent, « le mieux est de le faire dans les distributeurs situés à l’intérieur de la banque, équipée de caméras, et aux horaires d’ouverture », recommande la fonctionnaire de police. Elle précise : « Les caméras situées à l’extérieur ne filmeront pas le trottoir, elles filmeront au mieux les mains de votre agresseur. »

L’aspect extérieur du distributeur peut également être vérifié. « Si vous voyez qu’il a l’air suspect, ne faites pas l’opération », précise-t-elle, évoquant la technique du « collet marseillais » : un dispositif en plastique est introduit à l’emplacement dédié à la carte bancaire pour mémoriser le code de la victime. Enfin, là aussi, le major recommande « de prendre son temps » pour ranger billets et carte bancaire avant de partir ou répondre à une sollicitation.

En fin de séance, un rappel a aussi été fait concernant les vols à la fausse qualité, amenés à se rapprocher en cette période de fin d’année. « Demandez toujours à voir la carte professionnelle, le recto comme le verso, insiste-t-elle. Gardez dans des enveloppes préparées la somme nécessaire. Comme cela, vous n’avez pas besoin de chercher dans votre sac et vous limitez le repérage éventuel. » Et si jamais, l’une des situations venait à se compliquer, le major Boulard recommande « de composer le 17 ».

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES