Fin d’année oblige, les démarchages frauduleux sont une période propice pour les escrocs en tous genres. Ces derniers peuvent se présenter en tant que sapeurs-pompiers, éboueurs, facteurs mais aussi d’agents recenseurs, … La semaine dernière, les municipalités de Magnanville et de Conflans-Sainte-Honorine on diffusé via leurs pages Facebook respectives, des messages d’alertes concernant ces méthodes suspectes.

Le 26 novembre dernier, c’est la mairie de Magnanville qui poste un premier rappel sur le réseau social. « Nous vous informons que nous ne sommes à l’origine d’aucun démarchage et nous vous invitons à être particulièrement vigilant quant à d’autres formes de prospection », écrit-elle.

Elle recommande également, pour les ventes de divers calendriers d’ « exiger les cartes d’accréditations », pour les sapeurs-pompiers, La poste ou encore les agents de la Sotrema. Elle précise également qu’une campagne de recensement se déroulera du 17 janvier au 16 février 2019, dans le cadre de l’enquête INSEE. Les agents « auront une accréditation de la ville », qu’ils pourront présenter, détaille la municipalité.

A l’Est de la vallée de Seine, à Conflans-Sainte-Honorine,ala prudence est de mise également. Vendredi dernier, la Ville a indiqué « la présence de faux agents recenseurs » actuellement à l’oeuvre dans la commune. Elle poursuit : « Ces usurpateurs prétextent le recensement pour essayer d’entrer à l’intérieur de votre domicile. »

La mairie ajoute que le recensement se déroulera sur une période allant du 17 janvier au 23 février prochains. Elle dispense également quelques conseils, afin de ne pas se faire avoir. « Chaque foyer qui fera l’objet d’un recensement recevra au préalable un courrier de la Ville l’informant de la prochaine visite d’un agent recenseur », détaille-t-elle. Dans ce courrier, seront mentionnés « ses nom et prénom » ainsi que sa photo. En cas de doute, elle aussi préconise de « demander à ce que l’agent vous présente sa carte officielle ».

Ces faux agents ne seraient pas les seuls à sévir sur la commune. « Je n’ai pas laissé entrer un jeune homme se présentant comme agent d’une agence nationale de je ne sais plus quoi pour faire un bilan thermique de mon habitation », réagit un internaute en commentaire. Un autre renchérit des prétextes : « J’ai leur photo prise par le visiophone, ils prétendent recenser les vieilles demeures. »

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES