En début de semaine dernière, un jeune homme de 22 ans a été interpellé par les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Son ADN a été retrouvé sur une voiture volée sur les parkings du constructeur automobile PSA et de son transporteur Gefco.

Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 6 au 7 mai derniers. Des barrières ont été découpées, des glissières déboulonnées et un grillage forcé pour accéder aux parkings des deux entreprises. Les voleurs parviennent à dérober huit voitures de marques Peugeot et BMW.

Les forces de l’ordre parviendront à retrouver six voitures sur la commune voisine d’Achères. Une septième sera découverte calcinée. A proximité des voitures, les enquêteurs découvrent plusieurs plaques d’immatriculation, volées elles aussi dans le Val-d’Oise et destinées à équiper les voitures dérobées.

C’est sur ces dernières, ainsi que dans l’une des voitures retrouvées que l’ADN du vingtenaire a été découvert. Il a été interpellé le lundi 3 décembre et placé en garde à vue. Le jeune homme nie les faits, déclarant qu’une personne lui en voulant aurait déposé son ADN. Il a été condamné à dix mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles indique Le Parisien.

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES