Ils étaient une vingtaine à se rassembler sous le kiosque situé face à l’hôtel de ville. Les Minions, comme ils aiment s’appeler entre eux, répondaient à l’appel national lancé par Eric Drouet, l’un des initiateurs du mouvement, afin de rendre hommage aux victimes des manifestations. Sur les coups de 20 h, ils ont allumé plusieurs dizaines de bougies, puis procédé à une minute de silence avant d’entonner la Marseillaise.

Les manifestants ont dessiné les lettres G et J de gilets jaunes, ainsi qu’une croix, pour rendre hommage aux victimes des manifestations.

« Je suis là pour continuer à soutenir ce mouvement et surtout rendre hommage aux morts et aux blessés, témoigne Patrick Artis, Aubergenvillois de 62 ans, présent depuis le premier acte du 17 novembre. On est dans une situation où notre président a perdu la notion de démocratie, toutes les mesures qu’il a données, ce n’est que de la poudre aux yeux. »

Pour cet hommage, ils avaient écrit les lettres G et J et dessiné une croix avec les bougies. Invités à venir sans leur dossard jaune, certains des manifestants ont tout de même tenu à l’enfiler. Leur action s’est déroulée dans le calme, et les forces de l’ordre ne sont pas intervenues.

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES