La décision a été entérinée lors du conseil municipal du 21 décembre. Une nouvelle réglementation régit désormais le stationnement mantevillois (voir notre édition du 21 novembre), dont le tarif que devront payer les actifs pour se garer finalement fixé à 100 euros par an. Mais l’opposition a dénoncé une rupture d’égalité entre les agents communaux.

« Je suis un agent de la mairie, j’habite au Domaine, je suis obligé d’acheter un badge à 100 euros pour venir travailler en mairie, argumente Eric Visintainer (LR), pour Mantes en mouvement. Guy Carlat est un agent de la mairie, il habite rue Louise Michel, il prend un badge de 20 euros en tant qu’habitant en zone bleue. »

L’édile Cyril Nauth (RN) pense le contraire. « On ne peut pas pratiquer des tarifs différenciés en fonction de là où on travaille ou en fonction des catégories. C’est en pratiquant ces tarifs que l’on crée une inégalité », précise-t-il, avant d’insister sur la baisse de ce tarif aux actifs, d’abord fixé à 240 euros par an. « Comment pouvez-vous leur demander de payer 100 euros par an alors que vous évoquiez la difficulté de la vie ? », note néanmoins Colette Lavancier, du groupe Ambition pour Mantes‑la‑Ville.

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES