Lors du dernier conseil municipal, le 21 décembre, le maire mantevillois Cyril Nauth (RN) a informé l’assemblée présente et clairsemée qu’un cabinet d’architecture et son projet avait été sélectionnés pour la réalisation du groupe scolaire de 12 classes au parc de la Vallée, pour un coût de 12 millions d’euros.

Il ne semble toutefois pas satisfaisant aux yeux de l’opposition. « Je n’ai jamais vu un vote de jury de concours d’architectes avec autant de réserves », souligne l’ancienne maire PS Monique Brochot. « La desserte de véhicules proche du carrefour du 8 mai présente des risques potentiels d’insécurité, le portail de l’école donne directement sur la rue, […] aucune proposition d’énergies renouvelables, détaille-t-elle. Avec ces éléments, je ne peux pas dire que ce soit le top du top. »

Sa prédécesseure, Annette Peulvast, interroge l’édile : « N’y avait-il pas moyen de relancer la procédure ? » La réponse fuse. « Pour perdre deux ans oui, rétorque Cyril Nauth. Si le projet était insatisfaisant, nous aurions été contraints de la relancer. Mais il s’agit du meilleur projet en termes financiers et il respecte la réglementation. »

PHOTO : ARCHIVES / LA GAZETTE EN YVELINES