Jeudi 13 décembre, en milieu d’après-midi, des machines à écrire, des écrans à tube cathodique, un walkman, une console de jeu, mais aussi des ordinateurs d’anciennes générations jonchent le sol de la société Belbeoc’h à Limay. Ce jour-là, la firme spécialisée dans l’élagage s’est portée candidate pour accueillir la collecte des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) de plusieurs entreprises du secteur, notamment de Mantes-la-Jolie, des Mureaux et de Poissy.

Celle-ci a vu le jour à l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie de Versailles (CCI), en partenariat avec l’éco-organisme Ecologic. Et le moins que l’on puisse dire est que cette action a donné lieu à des surprises au sein des sept tonnes de déchets collectés parmi la vingtaine d’entreprises participantes. « On a eu des perles », sourit Marine Roman, chef de projet économie circulaire à la CCI, au sujet du ramassage de matériels désuets.

L’opération visait à répondre à un besoin des entreprises. « Parmi elles, certaines ont accumulé du matériel industriel notamment de type informatique pendant trois à quatre ans, d’autres font le tri plus régulièrement, cela dépend de leurs activités », fait savoir Marine Roman. L’organisme public yvelinois a pris la décision d’organiser cette collecte inter-entreprises entièrement gratuite. Si l’objectif était de récupérer 500 kilos minimum, l’opération a rencontré un succès au-delà des espérances avec plus de sept tonnes recueillies.

Au total, une vingtaine de sociétés du département, comme l’entreprise de peinture Vignola à Mantes-la-Jolie, ou le fabricant de cartons d’emballage Duthoit à Guerville, ont participé à cette action plutôt rentable pour leurs porte-monnaie. « Concrètement, on estime à 5 000 euros les économies réalisées par l’ensemble des entreprises partenaires notamment au regard du coût de déplacement d’ un prestataire pour enlever les déchets », souligne Marine Roman.

Chargées dans un camion de 40 t, les 33 palettes ont pris la direction d’un centre de traitement où les déchets seront démantelés. « On va récupérer les plastiques, les matériaux, les métaux précieux qui vont être recyclés. Cela participe à l’économie circulaire », conclut la responsable de projet à la CCI.

PHOTO : LA GAZETTE EN YVELINES