Violente bagarre à la sortie du bus aux abords du collège Albert Thierry, dans la matinée du mardi 15 janvier. Il est alors environ 7 h 40 lorsque sapeurs-pompiers et forces de l’ordre interviennent auprès d’un jeune Mantevillois de 15 ans.

L’adolescent vient de recevoir trois coups de couteau dans le dos, de la part d’une jeune fille de 13 ans. Transporté dans un premier temps à l’hôpital François Quesnay de Mantes-la-Jolie, le jeune sera finalement évacué vers l’hôpital Necker-Enfants malades à Paris dans un état d’urgence absolue. Ses jours ne sont plus en danger et les enquêteurs ont pu l’entendre. « Ses plaies auraient pu être bien plus graves », détaille une source proche du dossier.

Pour les enquêteurs de la sûreté urbaine du commissariat mantais, l’origine de cette rixe est à chercher dans les tensions fortes entre les différents quartiers mantevillois, en particulier entre les jeunes des Merisiers et du Domaine, la victime faisant partie des 32 jeunes interpellés le 30 septembre pour un affrontement entre bandes de ces deux quartiers. « Ils sont tous scolarisés à Limay et se retrouvent dans le bus, poursuit cette même source. Une bagarre a éclaté entre deux garçons. »

Alors que la victime descend à l’arrêt de bus situé près du collège Albert Thierry, la rixe se poursuit à l’extérieur. « La jeune fille était avec l’un des agresseurs, avance une source policière. Elle a porté des coups de couteau dans le dos de la victime et a essayé d’atteindre l’un des amis de la victime, qui a réussi à l’éviter. »

Les forces de l’ordre retrouveront la trace de l’adolescente au collège Galilée, où elle est scolarisée. L’arme, un petit couteau de cuisine, a été appréhendée dans les toilettes de l’établissement. La jeune fille a reconnu les faits. Examinée par un médecin, elle a été déclarée « inapte à la sanction pénale ». Sa garde a vue a été levée et elle a été hospitalisée dans un service de psychiatrie infanto-juvénile.

Un second adolescent mantevillois, âgé de 14 ans, s’est présenté ce mercredi 16 janvier aux enquêteurs. Il était soupçonné d’être l’instigateur de cette rixe. Lors de son audition, il a reconnu s’être battu avec la victime, mais que cette dernière avait porté les premiers coups. Il a également souligné que cette rixe intervenait dans le cadre de tensions entre les jeunes des Merisiers et du Bas domaine. Présenté devant un juge des enfants à Versailles vendredi dernier, il a été mis en examen pour tentative de meurtre, rapporte Le Parisien.

PHOTO : ILLUSTRATION / LA GAZETTE EN YVELINES