Avec Bazar Baz’arts, le cancer n’a qu’à bien se tenir. Pour la quatrième année consécutive, l’association andrésienne organise un événement de lutte contre cette maladie causée par une multiplication anarchique de cellules dans notre corps. Le 2 février prochain, l’espace Julien Green accueillera une nouvelle fois cet élan de solidarité et ses multiples animations.

Il y en aura d’ailleurs pour tous les goûts et tous les âges. Dès le début de la journée, vers 9 h, les enfants seront les premiers conquis par les balades à poney. A partir de 16 h, d’autres animations enfants prendront place avec notamment des ateliers maquillage et des sculptures sur ballons. Les plus grands pourront alors participer à des démonstrations de zumba et de capoeira, des expositions ainsi qu’à un photocall qui permettra d’immortaliser les meilleurs moments de la journée.

Mais le clou de l’événement Bazar Baz’arts est surtout la multitude de concerts prévus de 18 h à minuit. « Bazar Baz’arts c’est aussi des concerts avec des artistes qui s’investissent généreusement dans cette lutte. Cette année sera folk, hip hop, rock et blues avec Te Beiyo, Kiddam And The People, Manu (ex chanteuse de Doly), Will Barber (auteur compositeur révélé à l’émission The Voice) et nos jeunes talents seront présents pour nous réchauffer les cœurs ! » promet le communiqué de ce moment festif et particulier pour les Andrésiens.

En effet, le collectif Bazar Baz’arts est né lors de l’adieu à Tony David, régisseur de l’espace Julien Green à Andrésy, décédé du cancer. « Depuis, amis, famille et collègues ont souhaité lui rendre hommage réitèrent leur soutien chaque année à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer […] », est-il rappelé sur la présentation. L’entrée se fera librement afin que chacun puisse participer, à son échelle, à la lutte contre le cancer. Plus d’informations sur bazarbazarts.com.

En chiffres

4 480 € : il s’agit de la somme reversée au service oncologie de l’Hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine) lors de la première édition en 2016. Elle a permis d’aider la recherche et l’amélioration du bien-être des patients.

8 500 € ont été récoltés en 2017, lors de la seconde édition. Le collectif s’est alors monté en association et a décidé de suivre les projets de plus près. L’association a décidé de verser 1000 euros à l’association La Vie d’une petite Lune. Cette année-là, la somme de 5000 euros a également été versée au Fonds de dotation du centre hospitalier René-Dubos de Pontoise (Val d’Oise).

5 400 €, au total, ont été reversés à la suite de la troisième édition en 2018. De cette somme, 3 000 euros l’ont été pour continuer le programme amorcé en 2017 avec le centre hospitalier René-Dubos. 2 000 autres euros ont apporté un soutien financier à des patientes touchées par le cancer du sein, en partenariat avec une tatoueuse 3D réparatrice de seins unique en Europe. Enfin, 400 euros ont permis l’organisation de deux concerts dans le cadre d’octobre rose, toujours au centre hospitalier René-Dubos.

CREDIT PHOTO : CHRISTIAN LAMBIN BAZAR BAZ’ARTS