Sa dernière pièce, Thissa d’Avila Bensalah la tire directement de son expérience personnelle. Sillonnant les lycées d’Ile-de-France pendant des années, elle a initié des dizaines de jeunes à l’art théâtral. De Paris à la Seine-Saint-Denis, elle a rencontré des élèves aux profils et milieux tous plus différents les uns que les autres. Pourtant c’est un seul constat qui l’a menée à l’écriture de sa pièce : « Ça devenait quotidien, 30% des élèves qui venaient à nos ateliers avaient déjà vécu des crimes et des délits », raconte elle.

Directement inspirée de ses échanges avec les élèves franciliens elle a réalisé Escape Game : Pourquoi je n’ai pas porté plainte, une pièce aux allures de conversation épistolaire et de concert dramatique. « On s’est dit qu’il était temps de mettre la parole de ces jeunes sur scène » explique-t-elle. Pendant près d’une heure trente, accompagnée de deux musiciennes, elle s’adresse au jeune Idir, victime de violences. Une véritable ode à la parole des jeunes, inspirée de dizaines d’échanges et de dizaines d’histoires vraies.

CREDIT PHOTO : LFM RADIO