Flavien Belpaume

La revanche entre Marvin Ulrich et Maike Garros devait être un sommet du gala Muay thai attitude 7. Et elle l’a été. Dépossédé de son titre de champion d’Europe ISKA l’année dernière par Maike Garros, le Muriautin Marvin Ulrich avait à cœur de reconquérir une ceinture injustement perdue selon son entraîneur.

« L’année dernière, Marvin avait perdu ce titre trop injustement sur un choix des arbitres que l’on pourrait appeler ‘‘décision maison’’. Il avait une grosse envie de revanche », rappelle Mohamed Touatioui, son entraîneur. Cette dernière confrontation entre les deux boxeurs avait eu lieu lors du Meaux fight VII, organisée par le club de Maike Garros en mars 2018.

Le muay thai, art martial d’origine thaïlandaise, utilise des techniques de coups de pied, genou, coude, saisies et projection. Le 2 février dernier, le Comité départemental des Yvelines de kickboxing, muaythai et disciplines associées (CDYKMDA) organisait la septième édition de son gala annuel Muay thai attitude.

Et cette année, hasard de l’événement, c’est dans le gymnase Pablo Neruda des Mureaux que la manifestation se déroulait. Une ville qui héberge également le club de Marvin Ulrich, l’ASKB. « On a beaucoup travaillé pour que Marvin soit prêt pour le combat. Techniquement, tactiquement, physiquement ; on a tout mis en œuvre pour qu’il soit le meilleur possible. On n’a vraiment rien laissé de côté, détaille son entraîneur au sujet de l’approche de ce combat. L’objectif était clairement de récupérer cette ceinture européenne. »

Comme l’année dernière, les deux boxeurs sont allés au bout des cinq rounds de 3 minutes. Dans un combat très engagé où le spectacle a été au rendez-vous, Ulrich est finalement sorti victorieux.

Comme l’année dernière, les deux boxeurs sont allés au bout des cinq rounds de trois minutes. Dans un combat très engagé où le spectacle a été au rendez-vous, c’est finalement le poing gauche d’Ulrich qui a été brandi par l’arbitre au moment du vote des jurys. Grâce à cette victoire en forme de revanche sur Maike Garros, le Muriautin récupère par la même occasion la ceinture et le titre européen ISKA qui était sien début 2018.

A peine auréolé de son nouveau titre que le boxeur et son entraîneur préparent déjà les futures échéances. Le 2 mars prochain, à Saint-Amand-les-Eaux (dans les Hauts-de-France, Ndlr), il disputera la première manche du plus grand tournoi de kickboxing en France : le Partouche kickboxing tour.

Pour ce qui est de la défense de sa ceinture européenne, elle devrait commencer très prochainement selon les dires de Mohamed Touatioui. Contacté il y a peu pour un combat en Espagne contre le champion espagnol Ricardo Dias, l’entraîneur a expliqué n’avoir rendu aucune réponse pour le moment. « Cela pourrait se faire, on y réfléchit. Parce que ça n’a pas d’intérêt d’avoir un titre et de pas le remettre en jeu. L’objectif est de montrer sa supériorité en remportant des combats avec de l’enjeu. » Pour Marvin Ulrich, la saison est loin d’être terminée.

CREDIT PHOTOS : UNEBELLEPHOTO.COM