Flavien Belpaume

La rue de la Haye, au cœur de la ville des Mureaux, s’apprête à vivre dix prochains mois compliqués. Elle va être directement touchée par des travaux visant à moderniser le réseau souterrain de collecte des eaux usées. « Les tuyaux qui permettent l’acheminement vers le réseau principal ne sont plus aux bonnes dimensions. C’est pour cela que l’on a besoin de revoir tout le réseau principal qui mène vers la station d’épuration des Mureaux », explique François Garay (DVG), maire de la ville, en ouverture d’une réunion publique sur le sujet.

Organisée le 11 février dernier, cette réunion a mobilisé une petite cinquantaine des 128 riverains qui seront concernés. Elle a ainsi pu leur apporter les derniers détails. Le chantier débutera le 25 février prochain pour une fin estimée au mois de décembre 2019. Heureusement pour les habitants, les travaux ne s’appliqueront pas en même temps, sur toute la rue, pendant les dix mois. Ils se feront par tronçon entre deux rues perpendiculaires et se décaleront au fur et à mesure.

Les zones en travaux seront alors fermées à la circulation avec des déviations prévues par les rues adjacentes. Elle reviendra à la normale lorsque le tronçon entre deux rues sera terminé. Pour les riverains, l’accès aux véhicules sera fermé seulement pendant la journée, hors contrainte exceptionnelle, et rétabli le soir. A noter que la circulation piétonne restera, elle, bien maintenue durant la durée des travaux.

En ce qui concerne le ramassage des ordures, c’est l’entreprise de travaux publics qui sera en charge de déplacer les poubelles vers les extrémités de zone et qui les ramènera ensuite vers les habitations. Pour les riverains, il sera donc nécessaire de numéroter l’ensemble de ses bacs de collectes (ordures ménagères, déchets recyclables et verre, Ndlr).

Cette réunion d’information a également permis de répondre aux questions des propriétaires présents. L’une des premières questions a porté sur le stationnement. « Si c’est fermé de chaque côté, où est-ce qu’on va bien pouvoir garer nos voitures ? » A celle-ci, François Garay a expliqué qu’il fallait regarder, tronçon par tronçon, quelles possibilités de stationnement il était possible de leur offrir. Qu’en sera-t-il alors des verbalisations ? « On demandera à la police municipale d’être flexible et souple », a avancé le maire des Mureaux.

Cet important chantier entre dans le cadre de tout un programme de travaux du système d’assainissement global réalisé par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO). Il comprend la refonte de la station d’épuration des Mureaux entre 2017 et 2020, une première phase côté rive droite qui concernait les villes de Meulan et Mézy-sur-Seine et enfin une seconde phase côté rive gauche avec Flins-sur-Seine et les Mureaux.

Les travaux ne s’appliqueront pas en même temps, sur toute la rue, pendant les dix mois. Ils se feront par tronçon entre deux rues perpendiculaires.

Selon Stéphanie Faivre, l’experte présente à la réunion, ces travaux ont pour objectifs premiers d’augmenter la capacité de la station d’épuration et ainsi de répondre aux besoins futurs. Ils doivent également permettre de sécuriser son fonctionnement afin de réduire les risques de débordements en amont. Jusqu’ici, tout pousse à se demander en quoi la rue de la Haye est elle concernée par ces améliorations?

C’est en réalité parce que la station d’épuration des Mureaux est alimentée par deux canalisations principales. La première arrive de Flins-sur-Seine par la RD 14 et l’avenue du Maréchal Foch. La seconde provient de la rue de la Haye. « Nous allons y remplacer le collecteur d’eaux usées qui est d’un diamètre de 6 cm par un 8 cm sur 1 100 m de long […] et 120 branchements d’eaux usées sur le domaine public », a éclairé Stéphanie Faivre.

Si le plus gros de l’œuvre concerne le domaine public, les raccordements des habitations privées ne seront pas en reste. La plupart des riverains ont d’ailleurs déjà été sollicités. Cent-neuf parcelles ont été contrôlées (celles dont les propriétaires ont laissé l’entreprise œuvrer, Ndlr). Soixante-sept sont conformes et ne nécessitent pas de travaux ; 42 ne le sont pas et doivent prévoir différents types de raccordements.

Durant la réunion, François Garay s’est engagé à ce que tous les riverains reçoivent un courrier afin d’être au courant de la situation qui les concerne. « Pour un branchement conforme, il faut que toutes les eaux usées de la propriété, donc toilettes, cuisine, salle de bain et lave linge, soient bien raccordées vers le réseau public, sans transiter par une ancienne fosse sceptique ; et les eaux pluviales ne doivent pas y être raccordées », précise Stéphanie Faivre.

La communauté urbaine propose aux propriétés non-conformes de signer une convention de délégation de maîtrise d’ouvrage, laissant la charge à GPSEO de définir et de suivre les travaux. Cette adhésion n’est en rien obligatoire et des informations supplémentaires sont disponibles en mairie.

PHOTOS : LA GAZETTE EN YVELINES