Le collectif Nous voulons des coquelicots se réunit en France tous les premiers vendredis de chaque mois et pour la première fois, les membres de ce collectif se sont donnés rendez-vous à Poissy ce vendredi 1er mars.

Devant la mairie de la ville, une trentaine de personnes étaient présentes afin de sensibiliser les gens sur l’usage des pesticides, à l’image de Christian Deut, adhérent au collectif : « On veut sensibiliser les gens pour leur montrer qu’il existe des solutions alternatives aux pesticides. Nous sommes dans une petite ville, les gens ont des jardins, on aimerait leur montrer qu’au niveau local on peut se passer de pesticides ».

Avec près de 700 événements dans toute la France ce premier vendredi de mars, le collectif, qui compte déjà plus de 500 000 signataires espère atteindre les cinq millions en deux ans : « L’objectif est également de pouvoir relayer cette information sur tout le territoire français, et notamment dans les Yvelines et toute la Vallée de Seine. Poissy, c’est un lieu de passage et cela s’y prête mieux que si nous avions fait ça à Villennes par exemple», indique Angela Jotic, adhérente.

La pétition est disponible sur le site nousvoulonsdescoquelicots.org.