Mardi 5 mars, en fin de matinée, un surveillant pénitentiaire de la maison centrale de Poissy a été violemment agressé par un détenu. C’est lors de la remontée de promenade, alors que l’agent demandait au détenu de regagner sa cellule, que la situation a dégénéré.

« Face à cet ordre, l’individu se rapproche de l’agent et se met à insulter notre collègue en se collant à son visage », indique le communiqué de la CGT pénitentiaire, désormais syndicat majoritaire à la prison de Poissy. L’agent aurait ensuite reçu un violent coup de poing au visage, faisant « voler ses lunettes en éclats », toujours selon la CGT. « S’en est suivi un véritable acharnement de coups au visage du collègue. »

D’autres surveillants sont alors intervenus en renfort, l’une d’entre eux se blessant légèrement à la main. Le détenu a par la suite été placé au quartier disciplinaire et la victime transportée à l’hôpital. Contactée, l’administration pénitentiaire n’a pas pu donner suite dans les délais impartis à l’impression de ce journal.

Lundi matin, les personnels pénitentiaires ont mené un blocage (lire page 9) devant la prison en solidarité avec leur collègue mais aussi avec les deux surveillants agressés la semaine dernière à Condé-sur-Sarthe (Orne).