Toujours aucun projet en vue pour la restructuration du centre commercial Art de vivre. Le 19 février, lors d’une réunion dédiée au plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), le maire Jean-Pierre Juillet a indiqué que deux projets avaient été refusés par la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO), révèle Le Courrier des Yvelines.

Ces deux projets étaient portés par Altarea, propriétaire du centre commercial. Le premier prévoyait la construction d’un hôtel d’une cinquantaine de mètres de haut. Le second portait sur l’aménagement d’une zone commerciale de 50 000 m², alors que GPSEO demande à ne pas dépasser 35 000 m².

Présente à cette réunion, Suzanne Jaunet (LR), vice-présidente de GPSEO en charge de l’urbanisme, l’a reconnu : « Nous n’avons pas été performants sur la zone des 40 Sous (où est implanté Art de vivre, Ndlr). […]  Le visage d’Orgeval changera dès lors qu’il y aura un vrai projet pour la zone des 40 Sous. Nous avons intérêt à travailler main dans la main, les élus, commerçants et habitants pour en faire quelque chose qui ne polluera pas le cœur de ville d’Orgeval. »