Nouveau rebondissement pour le projet de commerces le long de la RD 191. Alors que la direction départementale des territoires avait donné un avis favorable au projet, cette dernière est revenue sur sa décision, justifiant ce refus pour des raisons sécuritaires dues à la proximité du passage à niveau.

Dans un courrier envoyé au maire sans étiquette Jean-Christophe Charbit, l’institution explique que les échanges avec la SNCF « confirment également un fort risque de remontée de file, étant rappelé que le risque de collision par véhicule bloqué sur un passage à niveau, suite à une remontée de files, est identifié […] comme l’un des facteurs majeurs d’insécurité aux passages à niveau. » La DDT s’appuie également sur les conclusions du Département.

Ces conclusions ne semblent pas inquiéter l’édile. «  Une étude de faisabilité et de sécurisation […] nous indique que ce projet est réalisable, détaille l’élu sur le site internet de la mairie. Ces professionnels de l’aménagement routier ont proposé deux scénarios garantissant aux usagers, piétons et conducteurs, un accès sécurisé, dans le respect des règles de la sécurité  routière. »