Le soulagement devrait être de mise pour les élus mantais. Vendredi 29 mars, à l’issue d’une rencontre entre Valérie Pécresse (LR), présidente de la région Île-de-France et son homologue normand Hervé Morin, un accord a été trouvé pour la desserte de la gare de Mantes-la-Jolie en heure de pointe du soir, indique Le Parisien.

Le quotidien francilien indique ainsi qu’entre 18 h et 19 h, quatre rames partiront de Paris-Saint-Lazare pour desservir Mantes-la-Jolie, contre trois actuellement. Le président de la région normande aurait toutefois demandé des contreparties comme le renforcement du contrôle des billets ainsi qu’une meilleure sécurité pour les trains s’arrêtant en gare mantaise.

Le 22 mars dernier, les élus de Mantes-la-Jolie et Rosny-sur-Seine, inquiets d’une possible suppression d’arrêts lors de l’heure de pointe du soir menacés par le nouveau plan de transport de la Normandie, avaient manifesté.