Pour la première fois, Les Mureaux accueille le salon Gaming Show du 13 au 14 avril prochains au Cosec Pablo-Neruda. Un événement dédié à l’univers du jeu vidéo avec notamment la finale régionale de la Coupe de France de football virtuelle.

Les visiteurs pourront notamment assister à des conférences ou encore participer à un concours Dragon Ball Figtherz. Parents et enfants auront également l’occasion de jouer à des jeux comme Just Dance ou participer à des compétitions sportives sur Wii Sports.

En plein essor, le e-sport ne cesse de progresser en France. Malgré tout, la France ne compte aujourd’hui que « cinq-six entreprises habilitées à signer des contrats de travail à des e-sportifs professionnels » comme l’explique Franck Fontaine, président de la fédération française de jeu vidéo (FFJV) avant d’ajouter « que les professionnels pouvant en vivre sont minoritaires ».

Même si un joueur professionnel passera en moyenne cinq heures par jour, compétitions comprises, cela n’est pas permis à tout le monde d’atteindre ce niveau. Comme dans le sport, certaines qualités et compétences sont requises : « Il faut du sérieux, de la rigueur, du talent et un accompagnement familial et professionnel. À l’image du sport, il y a beaucoup de demandes pour très peu d’élus », précise Franck Fontaine.

En France, l’industrie du jeu vidéo est au beau fixe notamment sur l’année 2018. Annoncés par le Sell (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), les chiffres d’affaires ont bondi sur les différentes plate-formes avec une augmentation de 23 % pour les jeux sur console, 22 % concernant les jeux mobiles et enfin une augmentation de 6 % pour les jeux de PC tandis que le marché du jeu vidéo « a enregistré un record de 4,9 Milliards d’euros soit une croissance de 15 % en France », indique le président de la FFJV.

Enfin, organisé pour la première fois aux Mureaux, ce salon espère attirer beaucoup de visiteurs, comme l’indique Franck Fontaine: « Vu l’enthousiasme des Muriautins pour les qualifications communales, vue la très grande communication effectuée par les services de la ville, nous sommes persuadés que l’évènement accueillera un minimum de 5 000 visiteurs pour cette première édition ».