Clap de fin pour les usagers limayens de l’application mobile et web de démocratie numérique Fluicity, à laquelle la municipalité avait adhéré en décembre 2016. La municipalité en a fait l’annonce dans son bulletin des mois de mars et avril. « Le choix a été fait en majorité pour des raisons économiques », souligne le maire Eric Roulot (PCF). Le coût pour disposer de l’application était d’environ 13 000 euros par an pour la ­collectivité.

« Les technologies évoluent rapidement, et on s’est rendu compte que ce qui se faisait avant était aujourd’hui moins cher, complète Denis Bouré, en charge de la communication. En parallèle de la refonte de notre site internet, nous avons formé les agents, afin de pouvoir développer notre propre outil. » Cette nouvelle application devrait être ­disponible courant mai.

Dans la commune, « 1 500 téléchargements » avaient été enregistrés sur Fluicity « pour 800 membres actifs », poursuit l’adjoint. « Tout ce qui était sondages, propositions de projets marchait assez peu, note Eric Roulot. En revanche, l’alerte fonctionnait très bien pour les signalements d’éclairage, de voirie. » Le nouveau système devrait donc se concentrer sur ces aspects-là.