Vendredi 4 mai, des membres de Sud Santé et de la CGT étaient réunis à l’hôpital de Poissy pour une conférence de presse afin d’annoncer le mouvement social du 9 mai contre la future loi de transformation de la fonction publique. Les syndicats du secteur de la santé seront réunis le jeudi à Versailles dès 9 h devant l’Agence régionale de santé (ARS, Ndlr) pour porter d’une même voix leurs ­revendications.

« On les interpellera sur les financements des postes, sur le maintien des services, sur les métiers en tension », explique Valérie Louis, secrétaire de Sud santé sociaux 78. Au centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain, « il nous manque dans les alentours de 80 infirmiers » ajoute Ybelina Santos, aide-soignante et représentante du personnel de l’hôpital de Poissy.

Un manque de personnel qui ne serait pas sans conséquences : « On a dégradé aussi l’accueil des hospitalisations, avec des fermetures de lit ou des regroupements des services. » Après le rendez-vous devant l’ARS, ils rejoindront le cortège interprofessionnel à 11 h pour manifester jusqu’à la préfecture de Versailles. Une manifestation nationale est organisée dans le même temps à Paris.