Lors de la réunion publique du 15 avril, le maire Marc Honoré (LR) a évoqué les modifications sur la ligne de bus 4. Les habitants de la commune ont interpellé l’élu : « Le déplacement de l’arrêt César Franck embête les riverains. Les arrêts de César Franck ne vont plus être en face. Une pétition a été lancée ».

Agacé, l’édile a rétorqué à l’assemblée : « Ce soir, nous n’allons pas traiter du cas par cas. Aujourd’hui, avec la multiplicité des lignes de bus A1, 5 ou encore 4, nous avons les moyens de satisfaire tous les usagers ». Et leur oppose une fin de non-recevoir : « S’il faut rappeler, les agents d’Île-de-France mobilités et l’agglomération de Grand Paris Seine et Oise pour déplacer de 20 mètres un arrêt de bus pour quelques personnes, on n’y arrivera plus. »

Pour appuyer son argument, Marc Honoré cite en exemple les villes de Poissy et Mantes-la-Jolie qui ont vu leurs trafics de bus respectivement augmenter « de 15 % et de 20 % » grâce à l’intervention d’Île-de-France mobilités.