« Je souhaitais qu’on aborde le sujet, qu’on ne voit dans l’attribution de cette subvention pour la reconstruction de Notre-Dame que le symbole qu’elle représente. » Les mots du président de Grand Paris Seine et Oise Philippe Tautou (LR), lors du conseil communautaire du 9 mai n’ont pas convaincu. Une subvention de 50 000 euros pour aider à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie le 15 avril dernier, a été rejetée.

« Il nous paraît inapproprié de dépenser 50 000 euros d’argent public, a justifié Denis Faist (UDI), président du groupe Indépendants Seine et Oise. La communauté urbaine est exsangue. » L’argument a été repris par le maire de Limay Eric Roulot (PCF), pour le groupe Démocratie et solidarité : « On souligne la capacité d’autofinancement réduite à néant. À ce titre la communauté urbaine refuse d’aider localement des édifices communaux qui sont eux aussi menacés. » L’élu aurait préféré que cette somme soit attribuée à des centres de formations pour « anticiper un besoin de main d’œuvre ».