Lors d’une réunion publique consacrée au budget communal, le 18 avril dernier, le maire Marc Honoré (DVD) et son adjoint aux finances François Dazelle ont argué être parvenus à désendetter la ville, dont la dette totale était au 31 décembre de 22,7 millions d’euros (contre 23,5 millions d’euros fin 2013, Ndlr).

« Nous n’allons pas avoir recours à un emprunt en 2019 pour équilibrer [s]es comptes », annonce François Dazelle. « La maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’augmentation des recettes permet à la municipalité d’avoir une marge de manœuvre », précise l’élu.

« Grâce à ce désendettement, la municipalité n’augmente pas les impôts pour la troisième année consécutive », déclare l’adjoint au maire (en 2016, la municipalité avait augmenté de 15 % les taux d’imposition, Ndlr). « En nous désendettant, la ville d’Achères démontre sa capacité de remboursement aux banques ­prêteuses », conclut-il.