Mardi 7 mai, à l’école des Marronniers, le maire présente aux habitants le projet de réhabilitation de la friche commerciale d’entrée de ville, au niveau de l’ex-magasin But, avenue de l’Europe. Michel Lebouc (DVG) annonce l’installation d’un hôtel trois étoiles du groupe hôtelier Accor, comprenant 90 chambres. Il devrait être ouvert en 2022, comme le futur magasin Lidl, le centre commercial et les logements.

« J’ai gagné cet hôtel trois étoiles », se félicite le maire, expliquant qu’Accor ouvrira un établissement avec une salle de séminaire et un restaurant. Pour Michel Lebouc, la proximité avec l’autoroute A13 et le futur RER E ont été déterminants pour convaincre le groupe hôtelier. Un hôtel, et plus largement le projet de réaménagement de la friche, ont deux ambitions selon l’édile : « amener des gens » dans le Mantois et y « faire de l’emploi ».

« Je ne sais pas à quoi il va servir, mais […] pourquoi pas » réagit ce mardi-là Anne, l’une des Magnanvilloises présentes à la réunion. « Si ça peut amener de l’économie, des emplois » et « donner de la plus-value », le projet convaincra, commente Laureline, nouvelle habitante à Magnanville.