Il n’y était pas venu « depuis 1995 » selon ses dires. Vendredi 17 mai, le président du Sénat Gérard Larcher, accompagné de trois sénateurs, ont entrepris une tournée dans les villages du Vexin. Ils se sont notamment arrêtés au Port-Ilon, port de plaisance de Saint-Martin-la-Garenne. « Depuis le renouvellement de nos mandats, nous essayons d’organiser une journée toutes les quatre-cinq semaines dans les Yvelines », souligne Sophie Primas (LR), sénatrice et ancienne maire d’Aubergenville.

Au programme de cette journée, rencontre d’un agriculteur à ­Oinville-sur-Montcient et de citoyens à Drocourt. « Ce sont majoritairement des problématiques financières qui ont été abordées, précise le président du Sénat. Nos concitoyens, et les élus, se sentent hors-jeu, ils ­demandent plus de s­implification. »

Cette tournée sert aussi pour les sénateurs à parfois repréciser leur rôle auprès des maires. « Nous venons rappeler que nous sommes des médiateurs avec l’État, qu’il ne faut pas hésiter à nous solliciter, insiste Gérard Larcher. On constate parfois qu’il y a une forme de pudeur, on nous dit : on ne va pas vous embêter avec ça. »